Fjord du Saguenay et séjour à la ferme

Mardi 28 Septembre 

Notre séjour près du lac Saint Jean se termine déjà. Nous quittons l’hôtel d’Alma pour descendre le long du Fjord du Saguenay. Nous faisons de courtes étapes sur cette première partie du périple car nous souhaitons garder un maximum de temps pour notre découverte de la Gaspésie, que nous ne connaissons pas du tout.

Nature grandiose

Nous avons choisi Sainte Rose du Nord sur la route 172 pour cette journée au bord du Fjord du Saguenay. Peuplée de seulement 450 habitants, c’est l’une des rares communes situées directement sur le Fjord et elle est classée parmi les plus beaux villages du Québec.

Nous débutons par l’ascension en voiture de la rue de la montagne. Comme son nom l’indique, ça grimpe sec et nous sommes bien contents d’avoir une voiture et non un camping-car car cela nous aurait obligé à nous garer en bas et à monter à pied. Puis, nous poursuivons cette fois à pied par le sentier de la plateforme. Une petite balade en forêt qui nous conduit jusqu’aux points de vue à couper le souffle. Avec même un peu de soleil en prime pour magnifier le spectacle de la nature.

Nous redescendons par le chemin intermédiaire, un peu plus corsé, avec ses racines partout et ses rochers à escalader. Mais cela amuse beaucoup les enfants qui se débrouillent très bien.

Nous nous arrêtons rue du Quai où se trouve les quelques restaurants de Sainte Rose. Nous choisissons le Rose Café et nous nous installons pour un déjeuner avec vue.

Déjeuner québécois

Pour notre premier restaurant québécois, nous nous essayons aux spécialités locales. Bagel au saumon, fumé localement et tarte aux bleuets pour Manu et Gaspard et tourtière à la viande et tarte au sirop d’érable pour JC. Léonie préfère assurer avec un croissant au jambon et Marceau avec une pizza. Tout est très bon. Et les deux serveuses sont plutôt sympathiques mais semblent sacrément anti-vaccin (pas de pass demandé alors que c’est la règle ici aussi et nous ont conseillé de bien réfléchir avant de faire vacciner les enfants quand cela sera possible). Les prix sont un peu élevés d’autant plus que les taxes (15%) et le service (suggéré 15% du prix avant taxes) ne sont jamais inclus sur les menus.

Après ce repas bien mérité, nous repartons pour une nouvelle balade cette fois sur les hauteurs au-dessus du quai, vers un autre point de vue sur le Fjord. Les enfants sont toujours aussi enthousiastes et grimpent à travers les rochers et les racines en s’inventant des histoires. Puis nous reprenons la route du Fjord, direction la prochaine étape.

Installation à la ferme

Nous avons choisi de passer les deux prochaines nuits dans une ferme touristique qui fait aussi refuge pour animaux sauvages. Nous avons un appartement avec 2 chambres et une cuisine, le top pour se faire à manger tranquillement.

Nous terminons la journée par un tour à l’aire de jeux et une balade dans les chemins de la ferme. Nous allons observer les bisons dans leur champ. Marceau leur voue une nouvelle passion. Gaspard semble bien les apprécier aussi même s’il les appelle « vaches ».

Mercredi 29 Septembre

Visite de la ferme

Le réveil sonne à 7h30 car nous avons choisi de rejoindre Vicky, la personne en charge des soins aux animaux, pour l’accompagner les nourrir. Les enfants sont excités par cette perspective depuis la veille. Nous commençons par l’enclos de Stella, chienne croisée husky-alaskan, et se neuf chiots ! Neuf petites boules de poils qui adorent mordiller les lacets et tout ce qui dépasse. Leur maman profite même de notre visite pour se sauver à la recherche d’un dindon à grignoter et c’est la chienne de la ferme qui aidera Vicky à la rattraper. Nous caressons les lapins pendant que notre guide nourrit Sortilège, hibou grand duc. Nous nous dirigeons ensuite vers l’enclos des cerfs puis celui des loups. Vicky nous raconte avec passion l’histoire de chacun des animaux recueillis. Pour 50 à 60% d’entre eux, ce sont des accidents de la route qui les ont conduit ici. Elle nous explique pourquoi ces animaux n’ont pas pu être réintroduits dans leur milieu naturel, ayant reçus des soins importants ou ayant été nourris par l’homme pendant trop longtemps, ils ne sauraient pas/plus se débrouiller seuls. Nous terminons par le renard argenté Rouky, l’orignal Zoé et le porc épic.

Une fois la tournée terminée, nous prolongeons la balade sous la pluie pour nous rendre au chenil des chiens de traîneau. Mais nous avons moins apprécié cette partie, les trouvant un peu tristounes attachés près des niches.

Le temps étant franchement maussade, nous profitons d’avoir un appartement pour déjeuner au chaud et mettre Gaspard à la sieste.

Balade à Tadoussac

Nous profitons d’une éclaircie dans l’après midi pour nous rendre à Tadoussac, une jolie commune au bord du Saint Laurent. Nous nous garons près de l’église puis allons prendre le goûter au bord de l’eau. Nous nous baladons le long de la jetée. Les enfants profitent de la plage pour courir après les oiseaux, fabriquer des villages canadiens ou jeter des cailloux dans l’eau. Nous vous laissons deviner qui a fait quoi. Après un petit plein au supermarché, nous rentrons car la nuit commence à tomber (aux alentours de 19h ici en ce moment).

A bientôt pour la suite et bon week-end chez vous !

Commentaires

  1. PAPY JP says:

    Beau village Melle Léonie
    Prenez soin des babies …à ce rythme les chaussures ne feront pas tout le voyage
    « Mes souliers ont longtemps voyagé, ils m’ont mené d’Ecuillé au Canada »…..à vous de compléter la suite Felix
    18h encore en balade sauf s’il fait vraiment trop froid
    Toujours plein de bisous

    1. Merci papy. Léonie était très fière.

  2. Amélie says:

    Léonie le village canadien? Marceau courir après les oiseaux 🦅 ? Et Gaspard jeter des cailloux dans l’eau?
    Trop chouette cette ferme!!!
    Et le souvenir de Tadoussac me réchauffe le cœur…

    1. Il y avait un petit piège car ils ont partagé les activités en fait. Marceau a aidé Léonie pour le village. Gaspard et Marceau ont couru après les mouettes. Et les trois ont jeté des cailloux dans l’eau.

  3. - says:

    Merci de nous faire partager ces beaux paysages ! que de découvertes pour vous et les enfants ! profitez bien et continuer à nous faire rêver ! MERCI et bonne continuation

    1. Les paysages du Canada sont immenses et super jolis surtout à cette saison où les couleurs virent au jaune, orange et rouge! Le temps est un peu moins de la partie mais on se dirige vers du mieux les jours prochains!

  4. Julien Fonteneau says:

    Coucou la tribu toujours aussi sympa de suivre vos aventures. Les petits aventuriers marchent bien c’est super! Ils n’ont pas eu peur de l’orignal? Car je trouve que c’est un animal impressionnant!

    1. Ils ont demandé ce que ça mangeait !

  5. Daph92 says:

    Superbe idée que cette ferme ! C’est sympa de découvrir les animaux locaux et de discuter avec les gens du cru. Vous allez finir par prendre l’accent canadien ! A quand la découverte des baleines sur le saint-Laurent ? Bon voyage les globe-trotters 😘!

    1. Le prochain article devrait répondre !

  6. Tonton Nico, tatate Amélie et cousine Jeanne says:

    Coucou les cousins !

    Voilà nos réponses :

    – courir après les oiseaux : Marceau (avec son beau sourire bien sûr)
    – fabriquer des villages canadiens : Léonie
    – jeter des cailloux dans l’eau : Gaspard
    ??

    Que de découvertes dès le début de votre voyage. Le monde est une grande salle d’école !

    Bisous bisous ventés de St Macaire

    1. Presque ! En fait, ils ont partagé les rôles. Les deux grands à la construction. Les garçons aux mouettes et les trois en même temps pour les cailloux dans l’eau.

  7. Siegrid ROUZAUD says:

    Que de super souvenirs à engranger pour ces petits globe trotter ! Oui, merci encore de nous faire vivre vos aventures.

    1. Oui, on en prend plein les yeux!

  8. Gégé says:

    Coucou…
    Journées bien remplies… excellente école!! Rachel valide le croissant au jambon😉….
    Bisous

    1. Léonie aurait bien aimé partager avec toi Rachel.

  9. Sandrine Duperray says:

    Super. Quelle chance de voir des bisons comme dans yakari. Émile est captivé. Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *