Holbox : un petit paradis à protéger (2)

Jeudi 28 octobre

Nous avons tous bien dormi. Un bon petit-déjeuner à la mexicaine et en route pour une nouvelle journée sur Holbox.

Nous partons en exploration dans les rues de la ville, réputée pour son street art. Et en effet, les peintures murales sont nombreuses et souvent très jolies.

Les blondinets qui nous accompagnent, attirent l’œil et ont souvent le droit à des « holà » amicaux, auxquels ils répondent avec entrain. Ils râlent un peu à l’idée de marcher au soleil au départ puis se prennent au jeu de rechercher les fresques.

Les rues sont encore partiellement inondées et les trottoirs sont très hauts pour permettre la circulation des piétons. Les scooters et autres voiturettes de golf doivent traverser des flaques immenses et nous prenons garde à ne pas être arrosés à leur passage.

Nous nous attardons au parc pour que les enfants se défoulent un peu. Il fait plus de trente degrés et nous n’avons pas pris d’eau pensant rentrer plus rapidement. Alors nous allons boire un jus de fruits frais dans la rue principale. La dame les prépare sous nos yeux et les sert dans des bouteilles en plastique récupérées. Nous les dégustons donc sur place pour qu’elles puissent resservir.

Puis nous allons faire quelques courses pour le repas du midi : fruits et légumes frais, passage au supermarché et à la panaderia (boulangerie). Les enfants ont faim et choisissent chacun un gâteau ou petit pain qu’ils grignotent devant la boutique.

De retour à l’hôtel, nous prenons une pause rafraîchissante dans la piscine. Les enfants la trouvent presque froide ! Nous observons un gros iguane sur le mur. Les enfants lui parlent pour essayer de l’apprivoiser mais il reste stoïque.

Nous déjeunons sur la terrasse couverte puis Gaspard fait une sieste pendant que les deux grands travaillent. Nous accompagnons chacun un enfant et cela permet de faire une bonne séance. Nous nous concentrons sur l’apprentissage des lettres, l’écriture, les chiffres et leur manipulation. Et nous essayons de leur proposer des petits jeux pour rendre tout cela  plus ludique.

Une fois Gaspard réveillé, nous allons profiter de la plage. La mer est toujours aussi chaude et nous nous amusons bien. Soudain, le vent se lève, les nuages sont noirs, des vagues apparaissent.

Nous restons dans la mer à observer ce spectacle de la nature et le ballet des oiseaux au dessus de nos têtes. Il pleut quelques grosses gouttes mais le pire de la tempête est loin de nous. Les enfants ne sont pourtant pas complètement rassurés et nous rentrons avant la nuit.

Dans la soirée, de nombreux éclairs illuminent le ciel et pendant la nuit, il pleut beaucoup. Les rues seront encore plus inondées demain matin.

Vendredi 29 octobre

Dernier jour sur l’île d’Holbox. Nous partons vers Valladolid cet après-midi.

Alors pour bien commencer la journée et dire au revoir à la mer, nous décidons de débuter par une baignade de bon matin. Suite à la tempête d’hier, il y a beaucoup de vagues et l’eau semble plus fraîche. Les enfants préfèrent finalement jouer sur le sable et leur papa, frileux, est bien content de rester les surveiller. Je vais nager et c’est sympa aussi de profiter de la mer pour moi toute seule.

Puis nous rentrons à l’hôtel faire les sacs. A force de les faire et défaire tous les trois jours, nous avons maintenant une organisation au top. Je remplis les pochons de vêtements et prepare les sacs de journée et ceux des enfants tandis que JC joue au tétris dans les gros sacs à dos.

Pendant ce temps, les enfants se font une session dessins animés. Même Gaspard commence à réclamer sa dose en appelant « popotin » (sa version personnelle du « caca boudin » du générique de Simon Superlapin) ou « Peppa Pig ». Difficile dans nos conditions de voyage de l’éloigner de l’écran quand son frère et sa sœur y sont. Mais heureusement, il se lasse vite et retourne souvent jouer aux Lego.

Nous quittons l’hôtel vers midi et allons pique-niquer sur le port en attendant le ferry. La traversée est rapide. Il nous faut ensuite attendre le bus plus d’une heure. Les enfants mangent une glace pendant que nous discutons avec un couple de français en vacances dans le coin pendant 10 jours.

Les petits s’endorment très vite dans le bus. Je somnole aussi et JC discute avec une autre française, en voyage ici pendant deux mois et demi. Nous arrivons à Valladolid avec trente minutes de retard. Nous allons directement à l’hôtel à pied et comme il est déjà tard, je ressors seule à la recherche d’une supérette pour trouver de quoi dîner. Demain de nouvelles aventures nous attendent.

Holbox est la première étape au Mexique où nous serions bien restés un peu plus longtemps. Il y a fort à parier que son développement touristique va se poursuivre, nous espérons que cela se fera sans trop de mal et sommes heureux de l‘avoir découverte avant.

Commentaires

  1. Sandrine. says:

    Super ! Profitez un maximum de chaque instant. C’est très coloré. La petite tribu commmence à être bien bronzée. Pleins de bisous à vous

    1. Léonie fesses nues ça ressemble au petit pot de glace pour enfant vanille chocolat 😛

  2. Julien Fonteneau says:

    Hola la tribu,

    las fotos de Holbox son espléndidos. Durante un viaje, ciertos lugares llaman la atencion. Panaderia, frutas, el calor, la humedad, los colores de la calle…. es por eso que a mi me gusta este parte del mundo. Tuvieron mas contactos con los mejicanos?

    JC parece llevar una casa sobre su espalda:))))

    un beso

    1. Le contact avec les mexicains se fait facilement avec les trois enfants surtout aux aires jeux, oui.

  3. Sissi says:

    Maravilloso !! 😍
    Merci pour tous ces petits instants que vous nous faites vivre à travers vos mots et ces photos incroyables !
    Et ces visages peints… les regards sont si saisissants ! Magnifique !
    On vous embrasse et on a hâte de découvrir la suite ! 😉

    1. Nous aussi, on a hâte de vivre la suite !!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *