Los Angeles et le goût de la fin

Samedi 9 avril

Dernière journée de découverte aujourd’hui car demain et lundi seront consacrés à la route du retour. Notre humeur est mitigée au réveil, ravis de retrouver tout bientôt familles et amis et en même temps pas si facile de mettre un point final à cette aventure incroyable sur les chemins du monde. Nous ne savons pas trop quoi faire aujourd’hui car Los Angeles est immense et nous aimerions éviter de prendre la voiture.
Finalement, nous nous décidons pour le Walk of Fame, les célébrissimes étoiles des stars hollywoodiennes. Depuis l’hôtel, nous marchons d’abord un kilomètre et demi puis enchainons trois métros, au total 1h30 de trajet. Quand on dit que Los Angeles est immense. Sur place, passée la satisfaction d’être enfin arrivés après ce trajet à rallonge et de voir en vrai ces fameuses étoiles et les théâtres qui les entourent, nous sommes un peu déçus par le quartier pas très bien fréquenté. Le point de vue sur les célèbres lettres d’Hollywood que nous avions repéré est fermé pour travaux. Ça ne valait pas vraiment le temps passé dans les transports. Nous hésitons donc sur la suite, ne sachant trop vers quel quartier se diriger encore une fois, vu les distances et le choix énorme de choses à voir.
Nous optons pour Venice Beach car nous voulons profiter encore un peu de la plage et parcourir quelques boutiques de souvenirs. Le trajet est encore une fois très (trop) long et nous l’entrecoupons d’une pause pique-nique. Nous sommes contents d’arriver sur le front de mer de Venice Beach et filons directement à la plage. L’eau nous paraît gelée mais les enfants s’en donnent à cœur joie.
Même Marceau affublé d’un sac poubelle autour de son plâtre saute dans les vagues et court, un peu trop à notre goût, avec son frère et sa sœur. Nous passons un doux moment qui contraste avec la matinée un peu décevante. Nous marchons ensuite sur le sable mouillé pour rejoindre la promenade de Venice et c’est très agréable.
Une fois revenus sur le trottoir, nous déambulons à la recherche d’une glace pour les enfants, observant l’animation tout autour. Ce n’est pas le genre d’endroit où nous aimerions passer des vacances, trop de monde, trop de bruit mais pour une après-midi, c’est assez sympa. Nous enchaînons ensuite avec quelques boutiques de souvenirs car les enfants souhaitent faire quelques cadeaux à nos proches en plus de leur récolte d’objets trouvés ces derniers mois.
Une fois nos achats faits, nous entamons un nouveau périple pour rentrer à l’hôtel, deux bus et pas mal de marche. La fin est difficile pour tout le monde entre la fatigue et le froid qui est franchement tombé avec la nuit alors que nous sommes tous en short tee-shirt. On presse le pas et on rigole pour se donner du courage. L’arrivée dans la chambre revigore notre Tribu et après un dîner rapide, c’est trois petits monstres surexcités par le retour que nous avons dû mal à coucher.

Dimanche 10 avril

Cette fois, ça sent vraiment la fin au réveil. Les enfants sont aussi excités qu’avant le coucher, « demain, on prend l’avion » et nous déjà un peu nostalgiques. Nous refaisons les sacs et nous mettons en route pour la remontée vers San Francisco.

Cinq heures et demi de route au lieu des six annoncées, des enfants toujours cools en voiture et une pause déjeuner sur le pouce, ce dernier trajet s’écoule tranquillement. L’occasion de nous remémorer des anecdotes et bons moments de notre extraordinaire aventure. Et de nous projeter encore un peu plus dans ce retour à la vie « normale ».

A peine arrivés à Cupertino, dernière ville de transit, nous filons au parc pour une dernière aire de jeux. Les enfants jouent un long moment pendant que j’avance sur le blog, activité chronophage mais dont nous savourons encore plus l’existence dans ces dernières heures de voyage. Puis, nous passons au supermarché pour un dernier dîner sur une moquette d’hôtel. Le coucher est aussi long qu’hier « Demain, on rentre en France! ».

Commentaires

  1. Marie says:

    C est toujours difficile de revenir surtout après un si long et beau périple.
    Un grand merci en tout cas de nous avoir partagé votre aventure.
    Marie

    1. Ce fut un plaisir pour nous aussi !

  2. Amandine Pothin says:

    Bonjour,
    Un grand merci d’avoir pris le temps de nous faire partager vos aventures.
    C’était magique à suivre et probablement plus à vivre. Mon rdv matinal pour découvrir un peu le monde va me manquer .

    Amandine

    1. Merci pour ce retour !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.