On the road again : Lakes Isabella et Kaweah

Mercredi 30 mars

Réveil au bord du lac Isabella, le panorama est sympa pour le petit-déjeuner. Comme le vent est tombé pendant la nuit, nous laissons les enfants jouer un long moment dehors avant de reprendre la route. Ils en profitent pour ramasser tous les déchets de la plage et reviennent nous voir, tout fiers, avec leur dizaines de bouts de plastique.

La route a changé, nous longeons une rivière pendant un long moment, entourés de parois moitié herbe, moitié cailloux. C’est fou ce que les paysages sont riches de variété sur le seul état californien.

Nous finissons par arriver à Bakersfield, où nous avons repéré une entreprise pour faire le plein de propane. Chose faite en deux temps, trois mouvements et pour un tarif vraiment bon marché. Un petit tour au supermarché et nous rejoignons un parc du centre ville pour déjeuner. Pas un très bon choix car les lieux sont fréquentés par les junkies du coin mais on fait avec et les enfants trouvent l’aire de jeux à leurs goûts.

Nous reprenons la route en début d’après-midi direction l’entrée de Sequoia Park, notre prochaine destination. Nous choisissons de nous arrêter au lac Kaweah pour la nuit. Nous nous dirigeons vers le camping public situé au bord du lac pensant trouver le même style qu’hier. Ici aussi, il faut payer soi-même à l’entrée mais en laissant 20 dollars dans une enveloppe avec nos coordonnées, le tout dans une boîte aux lettres. Nous payons un peu naïvement sans visiter avant. Résultat, la moitié du camping est encore fermé pour l’hiver et il ne reste que quelques emplacements. Évidemment pas les meilleurs mais seulement ceux en pente. Nous nous décidons pour un emplacement fermé pour travaux mais dont la pancarte n’est pas évidente et les fameux travaux semblent en pause longue durée. Nous faisons les ignorants, histoire de ne pas perdre nos sous.

Nous partons ensuite faire un petit tour vers le lac accompagnés de nos mini super héros. Comme d’habitude, ils courent et grimpent partout tout en poussant la chansonnette. Finalement, heureusement que cette partie du camping est vide.

Nous nous préparons pour aller prendre une douche quand nous sommes interpellés en français. C’est une famille franco-italienne expatriée dans le Michigan avec qui nous commençons une discussion sur les parcs américains et les voyages en général. C’est toujours agréable de partager nos expériences avec d’autres francophones car les conversations sont plus fluides qu’en anglais ou en espagnol.

La nuit est tombée et le froid avec, nous mettons fin à l’échange à regret pour filer à la douche. Les lieux sont aménagés de manière très basique et la douche avec toute la Tribu n’est pas forcément une partie de plaisir. Garder les pieds secs puis propres relève de l’exploit.

Bref, nous sommes contents de rentrer nous mettre au chaud dans le camping-car pour le dîner. Et de pouvoir cuisiner un minimum. Cette petite maison roulante est vraiment chouette.

Commentaires

  1. rochelle says:

    N’oubliez antelope canyon ! J’espère j’espère que vous pourrez y aller mais est ce ouvert en ce moment ….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.