Rencontre avec les baleines

Jeudi 30 septembre

Voilà une semaine que nous sommes au Canada ! Déjà !
Et aujourd’hui a lieu une activité très attendue, réservée avant même de partir. Notre croisière aux baleines sur le Saint Laurent avec Essipit Croisières.
Nous (Léonie, Marceau et Manu) embarquons à 10h30 sur un zodiaque de 12 places pour une croisière de deux heures.
Nous avons mis le réveil pour être sûrs d’être à l’heure, nous avons rendez-vous là-bas à 9h45 et il y a une demi-heure de route, plus le temps de rangement puisque nous quittons la ferme ce matin.
Nous nous habillons très chaudement car les consignes sont claires, en mer, il fera très froid.
Arrivés sur place, nous sommes équipés de salopettes imperméables, de vestes bien chaudes et de gilets de sauvetage pour les enfants (pour moi, il est intégré dans ma veste).
Puis nous faisons connaissance avec Marie-Claude, notre capitaine qui nous explique les règles à respecter à bord ainsi que celles pour la navigation dans ce parc marin protégé. Ne pas s’approcher trop près des mammifères marins entre autres. Et nous voilà partis !
A peine 10 minutes que nous avons quitté le quai et nous voyons nos premières baleines, deux rorquals communs.
Puis nous verrons aussi des baleines à bosse, de nouveaux rorquals communs, des phoques gris, des marsouins et plein de mouettes !
Nous aurons droit à plusieurs queues de baleines, de très très nombreux souffles, des passages tout près de notre bateau et même un saut ! Moment incroyable que de voir cet immense animal sortir de l’eau en entier avant d’y replonger.
Notre capitaine, Marie-Claude, est une passionnée qui nous apprend plein de choses sur les baleines et leur mode de vie. Par exemple, les baleines d’une même espèce peuvent échanger entre elles par ultrason jusqu’à 500 km de distance. Ou bien qu’elles mangent 20 heures sur 24 à cette saison avant de repartir vers les Caraïbes vers mi-octobre pour la reproduction.
Les enfants sont impressionnés mais je crois bien que c’est moi la plus émerveillée des trois. Probablement car eux ne se rendent pas compte de l’exceptionnel sous nos yeux.
Cette balade au fil du Saint Laurent aura dépassé toutes nos attentes ! Un moment inoubliable !
Pendant ce temps, JC s’était dévoué pour garder Gaspard, que l’on n’imaginait pas tenir en place et résister deux heures au froid. Ils en ont profité pour faire une petite balade sur les sentiers côtiers puis une pause à l’aire de jeux.
A notre retour, nous nous retrouvons tous les cinq pour un pique nique rapide dans un joli belvédère au-dessus de l’eau.
Puis nous reprenons la route direction Baie-Comeau où nous avons rendez-vous avec le traversier pour rejoindre Matane en Gaspésie de l’autre côté du Saint-Laurent. Deux heures de traversée sur un très très gros bateau, on avait peur que ce soit long. C’était sans compter les aménagements canadiens. Une salle de jeux à bord a fait le bonheur des enfants pour une bonne séance de motricité. Puis un peu de coloriage et de travail scolaire, et nous voilà déjà arrivés à Matane.
Pourtant, la traversée aura finalement pris près de trois heures, la faute aux mauvaises conditions météo.
Direction le motel tout près de la mer pour se reposer de toutes ces émotions. Nous mangeons les restes du jour pour le souper (on appelle ici le repas du soir, le souper car le dîner ici c’est le midi…). Et tout le monde au lit.

Commentaires

  1. Papy JP says:

    Le BONHEUR n’est pas tout près…mais à priori vous en avez trouvé un
    Pauvre JC 😭 mais une balade entre « hommes » c’est du BONHEUR aussi
    🥰🥰🥰🥰

  2. Amélie says:

    Wahou une baleine 🐋 qui saute!!! Ça devait être top.
    Tu as la même allure qu’en 2013 avec la combi (avec le masque en plus) !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *