Sur les routes de Gaspésie (3)

Mardi 5 octobre 

Dernier réveil à l’hôtel, nous avions prévu de partir dès le matin vers Percé, notre prochaine étape. Mais nous avons tellement aimé notre journée au parc Forillon la veille que l’on décide d’en profiter une journée de plus.

Nous rangeons les affaires et prenons la direction de l’anse des Amérindiens, point de départ de notre randonnée du jour. Quasi 8 km pour l’aller retour jusqu’au phare de Cap Gaspé qui forme le bout du monde ici en Gaspésie.

Il fait beau, le paysage est magnifique, le sentier classé intermédiaire reste faisable avec nos enfants. Nous sommes très contents d’avoir prolongé ici. On profite à fond du moment présent.

Arrivés au phare, nous pique-niquons face à la mer mais le vent est frais et nous ne nous attardons pas trop.

Les enfants semblent un peu fatigués par les 10 km de la veille et ils ont besoin d’un peu plus de motivation. Un bonbon à l’aller, un petit bout de chocolat au retour et maman qui invente des histoires de crocodiles. Il n’en faut pas plus pour leur faire avaler les kilomètres.

De retour à la voiture, nous mettons le cap vers Percé. Gaspard s’endort très vite. Leonie et Marceau s’occupent en regardant des photos et en écoutant de la musique.

Nous découvrons notre logement pour les deux prochaines nuits. Un chalet sur une falaise avec 2 chambres et une cuisinette. Me voilà ravie de pouvoir préparer un souper digne de ce nom. Les enfants profitent de la mini cabane et des balançoires pendant que nous installons les affaires.

Puis nous descendons à Percé pour une pause à l’aire de jeux, promise depuis le matin. Et ça valait le coup d’attendre car ici l’aire est superbe. A la fois en terme d’infrastructures pour les enfants et de paysage autour. Bord de mer, vue sur l’île Bonaventure et le fameux rocher percé.

Nous nous arrêtons faire les courses tous les cinq.  Les enfants commencent à avoir des habitudes et de marques préférées. Nous, nous trouvons toujours que c’est cher!

Nous mangeons tranquillement à table et c’est quand même bien confortable, on avait presque oublié. Puis c’est l’heure du rituel dents-histoires-câlins que l’on essaie de maintenir à l’identique.

En ce moment, Marceau préfère dessiner plutôt que d’assister à l’histoire. C’est vraiment son truc. D’ailleurs, parfois en journée, il demande s’il pourra dessiner plus tard.

Allez au lit, d’autres aventures nous attendent demain !

Commentaires

  1. Coutin laurent says:

    Superbes paysages et beau temps. Profitez en bien

  2. Amélie says:

    Ça fait plaisir de voir un joli ciel bleu.
    Les enfants sont de super marcheurs. Bravo à eux!

  3. Papy JP says:

    Merci encore pour cette lecture au réveil
    Les enfants semblent bien s’habituer à l’aventure… et à la marche dans ces paysages nouveaux mais superbes
    Plein de bisous 🥰

  4. Siegrid says:

    Encore de superbes randonnées qui font rêver..
    Marceau assurera-t-il la relève de Daphné, Johanne et Hélène ?
    Bises à vous tous 😘

    1. Il est motivé en tout cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *