Sur les routes de Gaspésie (7 et fin)

Dimanche 10 octobre

Aujourd’hui, journée repos, comme l’a demandé Léonie la veille après la rando du mont Saint Joseph.

Nous laissons donc les enfants jouer dans le chalet une partie de la matinée.

L’occasion de faire une photo souvenir de notre « maison » ici.

Nous en profitons pour faire une lessive, avancer sur l’organisation de notre séjour au Mexique qui approche à grands pas et réserver nos derniers hébergements au Canada.

Puis, pour les défouler un peu, nous partons à la découverte du parc de la pointe Taylor à New Richmond. Session balançoires et toboggans suivie d’une petite balade dans le bois adjacent.

Retour au chalet pour déjeuner et mettre à la sieste les garçons.

Léonie travaille un peu pendant ce temps et, en particulier, elle prépare sa lettre pour donner des nouvelles à ses copains d’école. Elle veut taper elle-même les lettres sur le clavier, alors, ça prend un peu de temps. Marceau dicte la sienne, à son réveil.

Puis, nous retournons faire une balade à Carleton dans leur aire de jeux préférée, au bord de l’eau.

Journée sans découvertes particulières, mais c’est ça aussi le rythme d’un long voyage, savoir faire des pauses.

Lundi 11 octobre

Aujourd’hui, c’est férié ici, car c’est le jour de l’action de grâce, plus connu sous le nom de Thanksgiving. Ce n’est pas la même date aux USA (fin novembre) qu’au Canada. Beaucoup de magasins sont fermés ainsi que les écoles et administrations.

Nous attaquons notre dernière semaine au Québec et nous quittons la Gaspésie ce matin pour remonter vers Montreal. Mais d’abord, nous faisons étape aujourd’hui à Temiscouata sur le lac.

Grosse portion de route au Nouveau Brunswick, état que nous n’aurons pas le temps de visiter. Pour la pause pique-nique, nous nous arrêtons juste avant la frontière américaine, devant une école vidée de ses écoliers, mais dont l’aire de jeux compense les longues heures de route. L’occasion de rencontrer Emilie, 5 ans, avec qui les enfants partageront un bon moment. Son accent apparaissant très prononcé, et le mélange des expressions françaises et anglaises engendrent une compréhension non évidente. Prélude à ce qui les attend ces prochaines semaines.

Puis, nous arrivons à Temiscouata où nous filons directement au parc du Clair Soleil, pour défouler nos petites jambes. Nous allons ensuite récupérer les clés de notre chambre au motel situé au bord du lac. Les garçons restent jouer un peu sur place pendant qu’avec Léonie, nous trouvons un supermarché ouvert pour un ravitaillement.

Nous finissons l’après-midi au bord du lac tous les cinq, où nous faisons connaissance avec quelques moustiques. Le temps s’est un peu voilé et la nuit tombe tôt, nos photos ne rendent donc pas hommage à la quiétude du lieu.

De retour au motel, nous dînons d’une soupe à la tomate en boite, trop salée. Accompagnée d’un Magnum en dessert. La gastronomie, ce n’est pas tous les jours en voyage !

Au lit de bonne heure pour limiter le bruit !

Commentaires

  1. Sandrine. says:

    Juste profiter de ne rien faire, c’est agréable aussi. Léonie a bien raison. J’adore leurs petites bouilles et les petits sourires naturels.

    1. Ah oui ils sont au top pour les sourires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *