Medellin, l’anéantissement d’un passé violent

Mercredi 9 février Nous passons la nuit dans le bus entre Carthagène et Medellin. Bonne nouvelle par rapport au Mexique, ici ils ne nous font pas descendre en pleine nuit. Autre bon point, le bus n’est pas très rempli et chacun peut donc incliner son siège comme il le souhaite. Et bien qu’il y ait pas mal d’enfants, la nuit est calme. Les nôtres dorment plutot bien malgré quelques réveils. Pour nous, c’est plus difficile et la nuit est plutôt faite de microsiestes entrecoupées de période de somnolence et de francs réveils. C’est donc un peu décalqués que nous débarquons …

Continuer la lecture