De Santa Cruz à San Simeon, Big Sur

Lundi 4 avril

Nous attaquons la journée par une balade sur le front de mer de Santa Cruz, où se trouve une grande fête foraine. Les manèges sont fermés quand nous arrivons mais nous déambulons dans les allées et les enfants s’imaginent avec envie, les sensations qu’ils auraient.

Nous, nous pensons au monde qu’il doit y avoir parfois ici et comme c’est curieux de voir cet endroit si  désert. Un peu plus tard, certains manèges sont mis en route pour des tests et les enfants sont émerveillés, à tel point qu’on a dû mal à leur faire quitter les lieux.

Nous prenons la route en direction de Monterey, où nous avons réservé notre prochain motel. Ce sont les vacances scolaires en Californie, il y a donc pas mal de monde sur la côte. Alors cette fois, nous avons anticipé et déjà réservé tous nos hébergements pour la semaine. Un peu moins de liberté au jour le jour mais ne plus rien avoir à penser de ce côté là, c’est pas mal aussi de temps en temps.

En chemin, nous décidons de nous arrêter à la plage pour jouer et déjeuner. Nous arrivons devant une barrière qui bloque l’accès au parking. En fait, cette plage appartient à un parc de l’état et son accès est payant. Nous hésitons à faire demi-tour puis finalement puisque on est là, on reste. Délestés de dix dollars, nous descendons le très long escalier qui mène à la mer. Au bout d’une jetée, on aperçoit un très vieux navire échoué.

Un pique-nique et « quelques » châteaux de sable occupent la Tribu pendant un long moment. Nous savourons l’instant présent et notre chance d’avoir le temps.

Arrivés à Monterey, nous allons d’abord nous balader sur le port. Nous observons les nombreux bateaux de plaisance et nous nous imaginons bien avec l’un d’eux pour une petite promenade en mer.

Nous poussons ensuite vers la jetée où les enfants, malgré le temps plutôt frais, dégustent une glace. Nous apercevons quelques lions de mer et surtout les entendons. Un bruit assez caractéristique assez proche d’un aboiement.

Quelques parties de loups plus tard, nous filons au supermarché pour le ravitaillement quotidien. A bouger tous les soirs, nous sommes obligés de faire les courses au jour le jour. Puis, nous nous installons dans notre nouveau motel. Même style que le précédent, le classique américain avec ses chambres donnant directement sur le parking.

Mardi 5 avril

Au programme ce matin, la 17 mile drive, célèbre route californienne qui décrit une boucle entre Pacific Grove et Pebble Beach, dans le comté de Monterey. Cette route touristique privée, et donc payante (11.25 dollars par véhicule), traverse l’un des quartiers les plus riches des environs et promet des points de vue sympas. Un léger brouillard s’est dessiné ce matin sur l’horizon et ne se lèvera qu’en début d’après-midi. Etrange phénomène mais bien connu ici.

Effectivement, la route est jolie le long de la côte et je ne résiste pas à quelques arrêts photos. Les enfants préfèrent la pause châteaux de sable. L’intérieur de la boucle longe des propriétés assez incroyables avec des maisons immenses, plusieurs centaines de mètres carrés, parfois avec tourelles ou terrains de tennis privés. Nous y avons dénombré également pas moins de sept parcours de golf ! Et il paraît que certaines stars hollywoodiennes y ont leurs pieds à terre.

Après cette dépaysante balade, nous nous dirigeons vers Carmel by the Sea, la jolie voisine de Monterey. Nous nous installons sur un banc de la promenade face à l’océan pour le rituel pique-nique. Nous nous rappellerons également de la mamie au volant de son flambant cabriolet qui a failli emboutir notre beau 4×4.

Nous parcourons ensuite rapidement les rues en voiture mais notre prochain motel se trouvant à près de cent cinquante kilomètres de là, il est temps de reprendre la route. Et pas n’importe quelle route, la Highway 1 dans sa portion la plus célèbre, Big Sur. Au programme, des dizaines de miles de route côtière offrant des panoramas superbes sur le Pacifique.

Nous en prenons plein les yeux et je répète régulièrement à JC « C’est beau ! ». Nous faisons quelques arrêts photos dont le célèbre Bixby Creek Bridge, pas très beau à notre goût mais franchement impressionnant.

Un peu plus loin, nous nous arrêtons pour une mini rando, moins d’un kilomètre, jusqu’à une cascade qui se jette sur la plage. Rien de bien fou malgré les commentaires positifs que nous avions lu sur Internet. Le plus drôle est finalement le tunnel que l’on traverse à pied, où l’écho est si fort que tout le monde s’amuse à crier ou imiter le loup.

Pause goûter dans le coffre pour les minis et nous terminons notre bout de route tranquillement. J’essaie de faire quelques photos en chemin mais ce n’est pas si facile avec le rétroviseur et la vitesse.

Nous voici arrivés à San Simeon, nouveau motel un peu à distance de la 2×2 voies et cette fois rénové récemment. Il y a même encore des tâches de peinture par terre dans notre chambre. Et une piscine intérieure avec les abords en cours d’aménagement que nous irons tester demain.

Une fois n’est pas coutume, c’est dans le restaurant voisin que nous allons dîner pour la plus grande joie de nos bambins, qui eux iraient bien tous les jours. Notre serveur est aux petits soins et leur amène des coloriages. Il finit même par être un brin envahissant à nous demander trois fois si tout va bien. Nous passons néanmoins une très bonne soirée, vue sur mer.

Commentaires

  1. Amélie says:

    Les plages ont l’air splendide, surtout celle de carmel…

    1. C’est la côte avec les falaises qui nous a le plus impressionnés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.