Magique Tikal

Mardi 23 novembre

On se réveille à nouveau assez tôt pour aller, on l’espère à Tikal, le plus grand site maya du Guatemala. Allez, cette fois c’est la bonne! Après un petit déj’ express, on va attendre à la réception qu’on vienne nous chercher. Allelujah, on vient effectivement nous récupérer. Tikal, nous voilà, et avec le soleil en prime!

Une heure et demi de route plus tard, on arrive au site. On paie notre entrée (150 Q par adulte soit une quinzaine d’euros) et on refait 20 minutes de route pour entrer plus encore dans la végétation dense du parc. On descend du bus, on se protège en anti-moustique et on s’enfonce encore dans cette verdure luxuriante à pied. Le site est assez grand avec des édifices très grands. C’est bien, avec du recul, on a fait les choses dans l’ordre en faisant les ruines de Tulum, Ek Balam, Palenque et maintenant Tikal. On y est allé crescendo en temples grandioses.

On aperçoit un coati (cf photo) se balader, puis, une dizaines d’autres plus tard dans la journée. On a pu voir également quelques singes mais d’assez loin et haut dans les arbres. On s’attendait à en voir de plus près et surtout de les entendre beaucoup du fait de leur nom « singe hurleur » mais pas tant que ça en fait.

Etonnament, nous n’avons pas croisé d’iguanes, mais des fourmis oui. Les enfants se sont extasiés sur le travail effectué par ces dernières portant sur leur dos des dizaines et des dizaines de petites feuilles. Des dindons sillonnent aussi les chemins. Nous n’avons pas fait les fiers lorsque l’un d’eux est venu de trop près voir ce que nous mangions. Une expérience peu appréciee par les enfants.

Dans les ruines, il est possible de monter sur certaines ce qui est appréciable. On écrabouille les mains de nos enfants lors des descentes car les monuments ne datent pas d’hier et plus rien n’est de niveau!

On se trouve un coin où manger au pied d’un temple un peu isolé et moins photogénique histoire de ne pas déranger les photographes, après avoir revu un couple de français croisé un ou deux jours avant à Flores. Ils ont fait le levé du soleil sur Tikal pour repartir vers 12h. Nous n’avons pas opté pour cette solution car trop contraignante pour lever les enfants dans la nuit et plus chère qui plus est.

Nous avons l’oeil sur la montre car nous avons un horaire à respecter pour le départ de notre bus. Finalement, nous avons visité les monuments souhaités et sommes revenus largement à l’heure, laissant le temps aux petits de jouer avec feuilles et branches.

On reprend le bus et direction Florès. On rencontre très souvent des chiens errants pas loin de se faire écraser mais qui doivent avoir l’habitude. Les tumulos, cousins des topes mexicaines, réfrènent les envies de vitesse de notre chauffeur qui les prend toujours quasi à l’arrêt. Les vaches et chevaux se cotoient dans les champs verts d’ici. Les silouettes des montagnes très sauvages nous dépaysent vraiment.

Une fois arrivé à Florès, on retrouve notre auberge de jeunesse où nous craquons pour un goûter au restaurant. Glaces, brownie, crèpe, fruits au yoghourt sont savourés accompagnés de jus d’orange.

Il est temps pour nous de faire les sacs car demain on lève l’encre à 8h00. On dîne léger (!) et on s’endort tranquillement.

Commentaires

  1. Daph92 says:

    je suis repartie quelques années en arrière grâce à cette visite ! A l’époque, pas de souci de transports, on voyageait à moto. On était parti de bon matin, dans la brume, et avions croisé un cheval sorti de nul part. Les ruines de Tikal sont incroyables, escalader les pyramides est un exercice parfois périlleux mais ça vaut le coup pour avoir un panorama sur la jungle environnante. Les coatis sont toujours aussi effrontés et voleurs, ils se servent dans les sacs des touristes pour récupérer un peu de nourriture. Vivement la prochaine étape pour rêver encore !

    1. J’ai adoré lire ton passage à Tikal ! Bisous marraine

  2. Julien Fonteneau says:

    Hola la tribu,

    si increible el sitio de Tikal. Yo habia visto monos mas cerca pero habia poco turista. La selva es un ambiente muy particular.

    un beso

  3. Coutin laurent says:

    Superbe !

  4. PECHEUR Isabelle says:

    Le site a l’air incroyable. C’est très beau.
    J’adore la photo de gaspard avec sa glace !

    1. C’est effectivement un endroit incontournable !

  5. […] Tikal, un site magistral […]

  6. Tikal avait été un thème important dans mon cours d’archéologie mésoaméricaine pendant ma licence. Je rêve d’aller découvrir ces sites.

    1. Alors faut pas s’attendre à quelque chose de super grandiose magique. C’est sympa. C’est grand et les édifices sont imposants et assez bien conservés. Si tu as étudié ce site, alors tu vas pouvoir y passer largement une bonne journée en t’arrêtant devant chaque monument qui a son histoire!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.