Magique Tikehau

Mardi 8 mars

Aujourd’hui, nous faisons la rencontre de Maui, un peu moins costaud et bien moins chevelu que l’original (les fans de Disney auront la référence). Il vient nous chercher à 8h30 en pick-up et nous amène jusqu’au port. Nous embarquons dans son bateau à moteur pour une journée d’excursion dans le lagon. Il est accompagné de ses petits-fils pour l’aider.
Nous passons d’abord chercher quatre autres personnes sur un motu et c’est parti. Premier arrêt au beau milieu du lagon dans un spot réputé pour la présence de raies manta. Tous en maillot de bain et à l’eau. Les grands ont leurs masques et brassards et sont très à l’aise malgré les vagues. Même nous, qui les côtoyons tous les jours, sommes impressionnés. Nous en prenons quand même chacun un par la main pour les garder près de nous. Gaspard reste à bord avec Maui car il trouve l’eau trop froide et c’est plus simple à gérer pour nous. Nous admirons de nombreux poissons et j’ai la chance de voir une énorme raie manta en dessous de moi. Les autres ne l’ont pas vu mais il faut dire que la visibilité est un peu moins bonne ici avec les vagues et la profondeur.
Nous remontons sur le bateau et mettons le cap vers l’île aux oiseaux. La traversée est plus longue, nous sommes un peu secoués par moments mais Gaspard s’endort sur les genoux de JC. Arrivés sur l’île, ce sont les deux jeunes garçons qui nous servent de guide. Nous les suivons dans la végétation luxuriante pour découvrir la faune de l’île.
Pas besoin de chercher, ici les oiseaux sont partout, au sol, sur les branches, dans le ciel. Ils n’ont pas de prédateurs et sont donc très nombreux. Grâce à une petite carte, Léonie et Marceau apprennent à reconnaître les différentes espèces, gygis, sternes, fous et noddis sont les plus représentés ici. Nous sommes particulièrement impressionnés par les oisillons que nous observons si facilement. Il y a aussi beaucoup de crabes et des très gros, qui plaisent presque autant aux enfants.
Retour à bord, Maui prend la direction de son motu familial, où nous nous arrêtons pour déjeuner. Nous arrivons dans un cadre paradisiaque encore une fois, petit îlot de sable et cocotiers entouré d’un lagon turquoise incroyablement beau.
Pendant qu’il prépare le repas avec ses petits-fils, nous sommes libres de faire ce que l’on veut. Les grands ont trop envie de retourner se baigner alors je les accompagne pour une nouvelle séance de snorkeling. Les conditions sont parfaites et nous observons plein de nouveaux poissons. Pendant ce temps, JC joue avec Gaspard sur la plage.
Puis nous allons déjeuner avec nos co-voyageurs. Ils sont tous expatriés sur Tahiti depuis plusieurs années et c’est très intéressant de discuter avec eux des avantages et inconvénients de leur nouvelle vie. Le repas polynésien est délicieux : poisson cru coco, poisson grillé, poulet, riz et uru (fruit de l’arbre à pain). Nous restons un bon moment à profiter à l’ombre quand soudain l’un des convives repère la pointe d’un requin dans le lagon. L’occasion de nous faire un petit cours sur les différents requins que l’on trouve en Polynésie.
Nous retournons ensuite au bord de l’eau tous les cinq. Les enfants aimeraient retourner se baigner mais le soleil nous paraît trop fort. Ils s’en vont jouer tous les trois et nous restons tous les deux à savourer le moment présent jusqu’à ce que Maui lance le signal du départ.
Retour en bateau jusqu’à Tikehau et pick-up jusqu’à la maison. Petit temps de repos/organisation de la suite sur la terrasse puis goûter et nous allons ensuite faire trempette dans le lagon devant chez nous. JC et Léonie observent à nouveau un requin de près. Les garçons préfèrent jouer sur le bord cette fois. Nous finissons par rentrer prendre le douche et dîner. Nous avons passé une journée vraiment parfaite.

Mercredi 9 mars

Rien de prévu de spécial aujourd’hui, nous comptons profiter du rythme tranquille de l’île et de son cadre paradisiaque. Les enfants ont repéré les kayaks dans le jardin et sont très enthousiastes à l’idée d’une balade sur le lagon. Alors c’est parti, maillots de bain et crème solaire pour tous et nous embarquons. Nous nous tassons un peu car ce sont un mono et un biplace mais avec nos petits bouts, ça passe. Léonie s’asseoit entre mes jambes et s’essaie à la manœuvre.
Nous pagayons joyeusement vers le motu en face de notre logement que nous longeons jusqu’à une autre petite île, où nous faisons une petite pause. C’est un instant vraiment magique que de se balader seuls sur ce magnifique lagon. L’eau est parfaitement transparente et nous cherchons à apercevoir un requin mais nous n’en voyons pas cette fois.
Nous traversons dans l’autre sens et finissons par une baignade. Les enfants jouent avec les kayaks sur le bord pendant que nous faisons du snorkeling. Plein de poissons mais pas de requin ce matin.
Nous rentrons déjeuner et tentons une sieste mais les enfants préfèrent jouer. Nous n’insistons pas, les laissons vivre leur vie et profitons des transats à l’abri pendant que la pluie s’abat sur la plage.
Nous profitons d’une accalmie pour aller en « ville », nous achetons une glace à l’épicerie, qui est fondue à peine payée. Puis nous retournons sur le port à la demande des petits qui veulent retourner construire des nids avec les épines de pin.
Nous prenons une grosse averse sur le retour mais heureusement nous arrivons à nous abriter sous le porche d’une maison abandonnée. Il pleut une bonne partie de la soirée, de la grosse pluie tropicale, c’est impressionnant. Ici, c’est la fin de la saison des pluies et nous avons eu de la chance de ne pas être embêtés pendant notre séjour polynésien.

Jeudi 10 mars

Une journée qui s’annonce moins palpitante aujourd’hui. Après une session pancakes avec mon mini-mini-assistant, nous prenons le petit-déjeuner sur la terrasse pour la dernière fois. Nous refaisons les bagages pendant que les enfants abusent de Netflix. Le wifi n’est pas terrible ici mais il a le mérite d’exister.
Nous vidons la maison puis nous patientons tranquillement dehors en attendant des nouvelles de notre hôtesse pour aller à l’aéroport. Les enfants enterrent et cherchent des trésors dans le sable et font leurs adieux au chat.
Nous mettons un peu de musique, papotons mais le temps est un peu long. Heureusement que la vue est magique. Vers onze heures, JC va voir mais personne chez elle, nous lui envoyons alors un mail pour être sûre qu’elle sera là d’ici midi pour nous emmener. Réponse immédiate, elle est désolée mais a du partir en urgence à Tahiti hier, son mari sera présent pour nous conduire. Finalement, c’est une amie à elle qui arrive et nous dépose à l’aéroport.
L’île n’est pas grande mais les trois kilomètres à pied avec les sacs par cette chaleur auraient été un peu durs, ouf. Nouvelle attente après l’enregistrement des bagages, nous prenons notre mal en patience mais les enfants, surtout le petit dernier, sont un peu fatigués. Le vol se passe bien avec la traditionnelle boisson de bienvenue, un jus d’ananas qui nous fait plaisir à chaque fois.
Nous atterrissons à Tahiti et allons récupérer la voiture de location. Un petit passage au supermarché et nous voilà de retour chez David, notre premier hôte. Nous comptons bien profiter de nos derniers jours en Polynésie avant de nous envoler vers de nouvelles aventures.

Commentaires

  1. Amélie says:

    Magique 🤩 un vrai petit paradis 🏝

    1. C’est en effet le terme qui s’en rapproche de plus!

  2. PAPY JP says:

    J’espère que vos co-voyageurs, expatriés sur Tahiti depuis plusieurs années ne vous ont pas trop perturbé
    Paysages et façon de vivre toujours aussi agréables…attention au retour dans les Mauges, il n’y aura pas que le décalage horaire
    Plein de bisous

    1. Les relations humaines sont également supra enrichissantes et encore plus sans la « barrière » de la langue.

  3. PECHEUR Isabelle says:

    Quelle eau, mais vraiment, c’est incroyable !
    Vivement que vous quitiez ce paradis….cela devient bien difficile de continuer à voir ces merveilleuses plage !
    Heureusement que vous ne rentrez pas directement car, effectivement, le contraste serait difficile ……
    A bientôt, dans vos nouvelles aventures 😊

  4. Laëtitia says:

    Wouah 😍😍😍 C’est vraiment sympa de recevoir des cartes postales comme celles ci plusieurs fois par semaine!

    1. Ouais c’est pas mal ! 😁

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.