Refermer la parenthèse

Voilà un mois que nos pieds ont à nouveau foulé le sol français après presque sept mois d’absence. Le début du voyage nous paraît si loin !

Un mois déjà et l’heure de faire le bilan de cette extraordinaire aventure en famille sur les routes du monde.

Un bilan pas si facile à faire finalement, entre la vie rythmée du retour et l’irréalité que prend petit à petit ce voyage dans notre nouveau quotidien. Mais l’écrire nous tient à coeur et permet aussi de vous partager quelques nouvelles de notre retour.

Quelques chiffres

Parce que ça, c’est facile pour commencer :

7 mois de voyage

202 jours

8 pays

67 hébergements différents : des pensions de famille aux hôtels de grande chaîne, de la tente au camping-car.

14 moyens de transport : avion (trop mais difficile de faire autrement parfois avec les règles covid), train, métro, taxi, Uber, tramway, trolley, bus, minibus, voiture de location, tuk-tuk, ferry, lancha, et bien sûr nos pieds que l’on a bien usé.

Des centaines de baignades en mer, lac, rivière, piscine mais aussi cénotes, cascades, lagune…

Des milliers de photos, pas encore triées ni même comptées.

Deux nez et un bras cassés. Mais pas de vraies galères.

A refaire ?

Sans suspens et sans hésitation, un grand oui !

La réalité a même dépassé les rêves. Et nous n’en revenons pas de tout cette magie vécue en si peu de temps.

Une expérience incroyable qui restera gravée en nous cinq (six ?) à tout jamais. Car même si les enfants, du fait de leurs jeunes âges, auront peu de souvenirs propres, nous sommes persuadés que cela participera à leur construction. Et que les photos et anecdotes que nous leur raconterons réveilleront leurs mémoires. Pour nous deux, ce sont des souvenirs extraordinaires que nous n’oublierons jamais, des instants magiques que nous nous raconterons mutuellement. Pout tous, ce sont des rencontres, des paysages, des animaux, des émotions fortes, de la gastronomie, des moments du quotidien aussi.

Une chance aussi d’avoir vécu sept mois d’été supplémentaires et de rater l’hiver français. Le soleil a été de la partie presque partout et même si nous avons essayé de le suivre, c’est un paramètre facilitant c’est certain.

Cette décision de tout quitter pendant quelques mois est un magnifique cadeau que nous nous sommes offert et nous sommes tellement heureux de l’avoir fait. La liberté ressentie pendant ce voyage n’a d’égal que le bonheur d’être ensemble et l’émerveillement quotidien.

Bien sûr, il y a eu des moments plus difficiles, des complications administratives, la lourdeur de l’organisation parfois, des enfants (rarement) râleurs, des tensions liées à la fatigue ou au stress mais rien à côté des émotions positives que ce voyage nous a fait vivre. Jamais nous n’avons regretté d’être partis au bout du monde tous les cinq et si c’était à refaire, nous referions pareil.

Nos coups de cœur

Une question plutôt difficile mais qui est souvent revenue depuis notre retour alors tentons d’y répondre :

Les grands espaces canadiens et américains et les randonnées dans les parcs nationaux de ces deux pays. La nature dans toute sa splendeur. Et en particulier les séquoias géants.

Holbox au Mexique

La découverte des ruines Maya et en premier lieu, Tikal

Le Guatemala dans son ensemble, un pays que nous n’avions pas prévu de visiter et pour lequel nous n’avions pas d’attentes particulières. Des paysages variés et surprenants, une population accueillante, une douceur de vivre. Seul bémol, les longs trajets qui nous ont bien fatigués et la conduite parfois hasardeuse de nos différents chauffeurs.

Voir un volcan en éruption

La jolie ville de Carthagène en Colombie et les plages du Parc Tayrona

La Polynésie et ses plages de rêve, nous avions presque peur d’être déçus tellement on nous avait vendu un paradis et finalement ce paradis existe bel et bien.

Nager avec les requins

Toutes ces rencontres et ces milliers de sourires échangés.

La liberté tout simplement

Des regrets ?

Peut-être simplement celui d’être rentrés un peu plus tôt que prévu, la faute au budget non extensible. Il y a encore tellement de beaux endroits que nous aimerions découvrir, cela nous laisse plein d’opportunités pour l’avenir. Ce qui est sûr, c’est qu’en France ou ailleurs, nous allons continuer à explorer.

Le bilan des enfants

Ils sont encore petits pour qu’on leur demande leur ressenti précis sur cette aventure. Mais de notre point de vue, ce fut une magnifique expérience pour eux aussi. Car même s’ils ne se sont pas rendus compte de la chance et de l’extraordinaire de cette expérience, c’est un investissement sur l’avenir, nous en sommes sûrs.

Tout d’abord, sans se lancer des fleurs, il semble avoir apprécié de nous avoir rien que pour eux, vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Et également d’être ensemble tous les trois, ils étaient complices avant le départ et le voyage n’a fait que renforcer cette complicité.

Les grands-parents, les cousins, la famille en général et quelques copains leur ont bien manqué un peu de temps en temps mais jamais au point d’avoir envie de rentrer. Sauf peut-être pour notre aînée, qui a, au début, parfois réclamé son chat ou sa mamie avec plus d’insistance.

Ils ont fait preuve d’une adaptabilité incroyable, changer d’hébergement tous les deux- trois jours, entendre parler une autre langue au quotidien ne les a jamais perturbé. Les transports, sujet d’inquiétude pour JC avant le départ, se sont révélés vraiment faciles. Ils sont encore plus curieux qu’avant et se sont intéressés à des tas de choses qu’ils n’auraient jamais eu l’occasion de croiser ici.

Concernant l’école, nous n’avions pas de pression particulière comme ils sont en maternelle. Nous avons donc travaillé de manière aléatoire, parfois avec un rythme quotidien sur des cahiers et des fiches et parfois de manière informelle pendant plusieurs jours de suite. Ils ont vécu des expériences uniques qui leur ont appris beaucoup sur la nature et le monde qui les entourent. La vie quotidienne est aussi source d’exercices multiples et nous ne nous sommes pas privés d’en profiter au marché, dans les bus ou dans les rues.

Et on leur a quand même demandé leur avis :

Le top de Léonie :

Les parcs d’attraction et aquatique de Reu au Guatemala

Les animaux

Que maman et papa ne travaillent pas

Descendre le volcan Santa Ana avec le chien qui nous suivait

Le trou du souffleur à Tahiti

(Elle a aussi ajouté les nuggets frites 🤣 )

Le top de Marceau :

La balade en lancha pour aller voir les crocodiles

Regarder les énormes vagues

Nager avec les requins

Voir des biches

Et le retour alors ?

Globalement, cela s’est très bien passé. Et nous avons eu presque aussitôt l’impression de reprendre nos vies là où nous les avions laissées sept mois auparavant. Nous avons finalement ressenti ce voyage comme une parenthèse qui se refermait, un peu vite peut-être même parfois.

Nous avons eu la chance d’arriver en France pendant les vacances scolaires, ensoleillées en plus, et donc de profiter encore plus facilement de nos retrouvailles avec la famille et les amis. Notre principale occupation des quinze premiers jours d’ailleurs.

Puis, nous avons emménagé début mai dans une maison de location. Beaucoup de chance aussi de ce côté là d’avoir trouvé une maison sympa facilement et rapidement. Nous sommes maintenant dans le déballage des cartons et les enfants retrouvent avec le même bonheur qu’un Noël leurs petites affaires. Quant à nous, nous savourons de nous installer dans notre nouveau cocon (la maison est petite renforçant cette impression de bulle) mais nous faisons aussi un nouveau tri de nos objets car le voyage nous aura rendu encore moins matérialistes. Je reprends aussi beaucoup de plaisir à cuisiner après ces mois de nourriture sur le pouce.

J’ai repris le travail fin avril, une drôle d’impression au départ de me retrouver assise à un bureau de consultation et en même temps, me sentir tout de suite à ma place. Deux sensations contradictoires qui m’ont pourtant habitées en même temps. Le temps partiel que nous avons mis en place me convient bien pour le moment et me permet de profiter encore des enfants quelques jours par semaine.

JC avance tranquillement dans ses futurs projets professionnels et devrait débuter une formation bientôt.

Mille mercis à vous aussi 

Pour finir, nous tenons à dire un grand merci à tous ceux qui nous ont suivi dans cette évasion ! Nous espérons vous avoir fait rêver et avoir donné envie à certains de voyager en famille. Vos petits mots pour nous dire que « votre » lecture matinale va vous manquer nous ont beaucoup touché. Merci encore du fond du cœur de nous avoir accompagnés pendant ces sept mois.

Commentaires

  1. PAPY JP says:

    Surprise mais cette synthèse est très agréable
    J’espère que la parenthèse n’est que partiellement fermée ….l’arrivée du numéro 4 méritera bien un article ainsi que d’autres moments de vie avant!!!!!

  2. Siegrid says:

    Oui que du bonheur de suivre votre périple.
    Et quelle surprise au dernier épisode… 👶

    Comme dans toute bonne série cela laisse présager une suite …

    1. On va se charger d’écrire ça !

  3. chantal says:

    Coucou , je vous ai suivi à chaque parution avec tellement de plaisir . Et quel talent d’écriture !
    Merci , merci .
    Et félicitation pour le petit passager supplémentaire !
    De gros bisous à tous les 5

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.